Suivez Canal D sur Facebook

Des dinosaures pleins de cocaïne

Des costumes de mignons dinosaures jaunes à pois rouges pour enfants ont servi de cachette pour des trafiquants de drogues sans scrupule qui y ont dissimulé de la cocaïne.

Les trois colis postaux en provenance du Pérou et contenant de la cocaïne ont été saisis en 2012 par des agents de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), au centre de traitement de courrier Léo-Blanchette de Montréal.

Les examens aux rayons X ont décelé des masses inhabituelles à différents endroits dans les trois colis qui ont été ouverts par la suite. Dans chaque paquet, les douaniers ont trouvé un costume de dinosaure aux couleurs éclatantes, et dans chaque costume de dinosaure, ils ont découvert de la poudre blanche. Des tests effectués au moyen du NIK Test, conçu pour identifier rapidement les substances illégales, ont quant à eux permis d’établir qu’il s’agissait bel et bien de drogue.

C’est un total de 7,5 kilogrammes de cocaïne qui a été intercepté, une valeur marchande estimée à plus de 300 000 $, grâce à la vigilance et à l’expertise des agents de l’ASFC.

« On trouve [de la drogue] tous les jours, reconnaît la porte-parole de l’Agence, Véronique Lalime, dans une entrevue accordée à l’Agence QMI, mais dans des mascottes pour enfant, c’est vraiment insolite. »

La drogue a été confiée à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) avec qui l’ASFC travaille en étroite collaboration afin d’empêcher le passage en contrebande de stupéfiants et d’autres produits illégaux au Canada.